Le Prix Nobel d'économie Maurice Allais est décédé samedi 9 octobre 2010.

Tout a été dit, ou presque, sur l'économiste qu'il fut. Notre propos est simplement d'indiquer combien Allais fut un personnage complexe, refusant de se laisser enfermer une fois pour toute dans une case et derrière une étiquette.

Il est à la fois, dans une période où - notamment en France - l'économie est aux mains des marxistes (entendez des philo ou crypto-soviétiques), en contact avec ceux qui fondent la Société du Mont Pélerin en 1947, matrice du néolibéralisme, tout en contribuant, simultanément, aux premières rencontres fédéralistes de l'après-guerre. Alexandre Marc, fondateur du CIFE et de L'Europe en formation, gardera le contact avec lui de cette époque. Le paradoxe de ces amitiés n'est qu'apparent : Maurice Allais fuit le conformisme intellectuel, il recherche et affirme ce qu'il pense être vérité. D'où ce caractère un peu inclassable qui le marginalise tant au sein de la communauté scientifique que dans le microcosme médiatico-politique, en France et ailleurs.

Fédéraliste, il s'oppose pourtant au Traité de Maastricht, qui crée l'Union européenne et met en place les institutions de la monnaie unique. Partisan d'ensembles économiques régionaux, il critique la mondialisation des échanges telle qu'elle se met en place par la libéralisation des échanges et l'abaissement de tous les droits de douane.

Au-delà du ton excessif et du goût de la polémique, voire de la provocation, il y a chez Maurice Allais une pensée subtile qui avance par opposition dialectique, suivant un raisonnement rigoureux. Sa compréhension des graves crises économiques et financières de 1929 tout d'abord (à l'origine de sa vocation d'économiste), plus récemment de celle de 1987, rend utile et nécessaire un examen sérieux de ses travaux.

Fédéraliste, libéral, socialiste, il y a un peu de tout cela chez Maurice Allais. Une pensée libre en tout cas, et qui à l'heure du départ mérite notre salut !

                                                                                                                                        Pierre & François Bonhomme

Technorati Profile